tokyo



decelerative permanence 

Prémices
Trois tours, deux nappes. 
Fluidité, infinitude chaotique et éphémère tokyoïte.

Elevation
Impact minimum sur le sol urbain, flottement au dessus de la multitude de flux.

Interpénétrations
Confrontation de l’archétype congestionné de la métropole avec l’infrastructure vaste, libérée des flux.

Dilatation
Dissolution du programme des cellules capitalistes des tours dans l’espace laissé libre, épais des nappes.

Paradoxe
Ambiguité entre contextualité et autonomie : ancrage dans la métropole et ses dissonances, enveloppe formelle finie.

Permanence
Détachement des territoires urbains et mise en état contemplatif du citadin.